Aurel Vîlcu, Marian Neagu, Imitaţiile după tetradrahmele macedonene de tip Filip II în lumina tezaurului de la Rasa (IGCH 460)/Les imitations d’après les tétradrachmes macédoniens de type Philippe II à la lumière du trésor découvert à Rasa (IGCH 460), Pontica, 45, 2012

Résumé: On discute les imitations d’après les tétradrachmes macédoniens de type Philippe II à la lumière du trésor découvert en 1942 au bord du Danube, à Rasa, dép. de Călăraşi (IGCH 460). Le trésor, formé de 52 monnaies en argent (tétradrachmes de type Alexandre le Grand, tétradrachmes séleucides et imitations d’après les tétradrachmes de type Philippe II), fut dispersé rapidement dans le commerce. Après 1947, les autorités roumaines ont récupéré 31 pièces, dont 23 sont arrivées au Cabinet des Médailles de la Bibliothèque de l’Académie Roumaine en 1950 et 1960, six au Musée du Bas-Danube de Călăraşi en 1963 et deux au Musée National d’Antiquités (aujourd’hui l’Institut d’Archéologie « Vasile Pârvan » de l’Académie Roumaine) en 1947 et 1948. On a publié en 1950 et 1961, d’une façon préliminaire, sans illustration, le premier lot formé de 23 pièces et un exemplaire conservé en ce moment à l’Institut d’Archéologie « Vasile Pârvan » de l’Académie Roumaine. En 1973, dans le livre sur les monnaies géto-daces au Nord du Danube, C. Preda a repris les imitations d’après les tétradrachmes de type Philippe II découverts à Rasa et enregistrés au Cabinet des Médailles de la Bibliothèques de l’Académie Roumaine (quatre exemplaires,) ajoutant encore deux pièces conservées dans les collections privées Sava et Bratu. Les imitations ont été attribuées aux Gètes du Bas-Danube et datées dans la deuxième partie du IIIe siècle av. J.-C. Se basant sur les publications de 1950 et 1961, le trésor de Rasa est mentionné dans le répertoire de trésors de monnaies grecques (IGCH) au numéro 460, la date de clôture étant située dans l’intervalle env. 220-200 av. J.-C.
Les auteurs publient les pièces du trésor découvert à Rasa conservées au Musée du Bas-Danube de Călăraşi et a l’Institut d’Archéologie « Vasile Pârvan » de l’Académie Roumaine: trois imitations d’après les tétradrachmes de type Philippe II et cinq tétradrachmes de type Alexandre le Grand frappés à Pella (Price 248a, env. 315-env. 310 av. J.-C.), Amphipolis (Price 474a, env. 315-env. 294 av. J.-C.), un atelier macédonien localisé hypothétiquement à Amphipolis (Price 613, env. 280-env. 270 av. J.-C.), Corinthe (Price 676, env. 310-env. 290 av. J.-C.) et dans un atelier de Syrie ou Phénicie (Price 3575a, env. 317-env. 300 av. J.-C.). On a observé que les imitations d’après les tétradrachmes de type Philippe II conservées au Musée du Bas-Danube de Călăraşi et autres deux pièces publiées par C. Preda ont été frappées avec la même paire de coins. Ces monnaies constituent un groupe d’imitations de bon style mais sans légende sur le reverse. Les pièces sont très bien conservées, sans traces d’usure. L’état de conservation suggère que les imitations ont été frappées peu avant la clôture du trésor de Rasa. Pour établir la date de clôture de ce trésor, les auteurs discutent sa structure. Les dernières pièces du trésor sont trois tétradrachmes de type Alexandre le Grand frappés à Milet (Price 2150, 295-275 av. J.-C.), dans un atelier macédonien localisé hypothétiquement à Amphipolis (Price 613, env. 280- env. 270 av. J.-C.) et à Odessos (Price 1146, daté par K. Dimitrov en 275-265), auxquels s’ajoutent deux tétradrachmes séleucides. Selon Houghton et Lorber les tétradrachmes séleucides ont été frappés à Pergame (les années 279-274) et Laodicée sur Mer (au temps du règne d’Antiochus I). Récemment, K. Dimitrov a supposé erronément que la clôture du trésor se situe à la fin du IIIe siècle, se basant sur une pièce frappée à Mésembrie. L’examen de la pièce montre qu’il s’agit d’un tétradrachme frappé à Corinthe dans l’intervalle env. 310- env. 290 av. J.-C. (Price 982-984). Se basant sur les tétradrachmes tardifs mentionnés, les auteurs considèrent que la clôture du trésor se situe vers 260 av. J.-C. et l’enfouissement un peu plus tard. Dans ce cas, le groupe d’imitations sans légende sur le revers du trésor de Rasa a été frappé vers le milieu du IIIe siècle, probablement dans l’intervalle env. 270- env. 260 av. J.-C. L’examen des trésors, le contexte historique et la découverte d’un coin de revers à Lukovit (Bulgarie), indiquent que la frappe des imitations de cette catégorie a eu lieu dans un centre de pouvoir situé dans la région bordée au nord par le Danube et au sud par les Balkans.

Vilcu_NeaguTezaurRasa

Advertisements

Aurel Vilcu, Emanuel Petac / The Second Syrian War and Gold Staters of Alexander Type struck at Istros, American Journal of Numismatics, 24, 2012

Abstract: In re-examining the entire series of Alexander-type staters from Istros (Price 961–969) we note that several control varieties still await confirmation (Price 961, with IΣ, and 962 with IΣ and ΔI). Recently, Price 963 which shares its obverse die with Price 965, was identified as an issue of a Seleucid mint; Price 964 belongs to the same group with 965; Price 966 (IΣ and M) has been confirmed by a recent public auction; Price 969 ( E  in wreath) is a misreading of Price 968 (IΣ in wreath). In light of this review, there are now only three groups of staters that should be associated with Istros: Group 1, composed of Price 964–965; Group 2, composed of Price 966–987? (IΣ with M or M monogram ?), which shares its obverse die with the first group; and Group 3, composed of Price 961 and 968–969, ( IΣ in wreath). Because of the die linkage and the representation of these three varieties in the Anadol hoard, it seems unlikely that they were struck over the course of the 25 years between 250 and 225 bc. Instead, it is suggested that the staters were struck over only a few years in the mid-third century BC, during the Second Syrian War. AJN 24 Vilcu and Petac

Aspri tataro-genovezi emisi la Caffa

Un articol despre asprii emisi de Caffa in timpul hanilor Devlet Berdi si Ulug Muhammad care isi disputa puterea in Hoarda de Aur in deceniile trei si patru ale secolului al XV-lea.AurelVilcuTresorCaffaBulgarie

Monede de aur bizantine descoperite la Nufaru

Sunt publicate cateva monede de aur bizantine din secolele XI-XIII descoperite la Nufaru, jud. Tulcea. Cu acest prilej sunt discutate  aspecte ale circulatiei monedei bizantine de aur in Dobrogea in perioada amintita. Articolul a aparut in revista Pontica, nr. 44 din 2011.Vilcu_Stanica_Monede_de_aur_desc_la_Nufaru

Tezaurul de monede otomane descoperit la Caramidarii de Jos (Bucuresti)

Un articol de numismatica  otomana aparut in Studii si Cercetari de Numismatica nr. 2(XIV), 2011: ArticolTezaurCaramidari

Sur les statères en or de type Koson

Un studiu asupra monedelor de aur de tip Koson publicat recent.AurelVilcuKoson

Observatii asupra monedelor grecesti din aur emise in secolele IV-I a. Chr. in lumina analizelor XRF

Abstract:  There  were  published  the  results  of  the  XRF  analysis  from  the  ROMARCHAEOMET
program on the 134 Hellenistic Gold coins struck between the 4 th  and the 1 st  century BC with a significant
presence in the discoveries from Dacia. The first group is composed by staters from Philip II, Alexander
the Great and Philip III struck during the 4 th  and the 3 rd  centuries BC in the Macedonian kingdom and
different cities from the Hellenistic world. The second one contains Lysimachus type staters struck in the
Greek cities from the Black Sea region during the 3 rd  to the 1 st  centuries BC. There were also discussed
several  aspects  concerning  the  attribution  and  the  chronology  of  the  staters,  regarding  especially  the
staters from Istros, Tomis and Kallatis.

Rezumat:     Sunt     publicate     rezultatele     analizelor     efectuate     în     cadrul     programului
ROMARCHAEOMET  asupra  a  134  de  monede  din  aur  elenistice  bătute  în  sec.  IV-I  a.Chr.  a  căror
prezenţă în Dacia a fost semnalată prin mai multe descoperiri. Un prim grup de piese este alcătuit din
stateri  din  aur  de  tip  Filip  II,  Alexandru  cel  Mare  şi  Filip  III  emişi  în  sec.  IV-III  a.Chr.  în  regatul
macedonean şi apoi în diferite oraşe din lumea elenistică. Cel de-al doilea grup de emisiuni este alcătuit
din stateri de tip Lysimach puşi în circulaţie de oraşele greceşti din zona Mării Negre în sec. III-I a.Chr.
Pe  baza  rezultatelor  analizelor  sunt  discutate  o  serie  de  aspecte  privind  atribuirea  şi  cronologia
staterilor, cu specială privire asupra emisiunilor oraşelor greceşti Istros, Tomis şi Kallatis. GreekGoldCoinsXRFAnalysis